Bagnières de Bigorre

14th Sep 2016

Bagnères de Bigorre

 

À 1h00 de votre camping, n’hésitez pas à venir admirer Bagnères de Bigorre,  cette ville thermale dans les Hautes Pyrénées, région Languedoc Roussillon midi Pyrénées. Elle recèle des trésors architecturaux, témoins de son histoire mouvementée.

Une cité romaine à l’origine

La période romaine vit s’installer en 28 avant JC, Valerius Messala installe son campement sur une colline de Pouzac, réduisant définitivement la résistance des Campani, tribu gauloise en Aquitaine. Comme partout lors de leur conquête, les romains apportent leur mode de vie dont les termes d’eaux chaudes qu’ils exploitent. On peut voir encore aujourd’hui l’autel votif situé sur l’escalier des Grands Thermes où il est fait mention de Vicus Aquensis qui pourrait signifier ville des eaux.(pour d’autres historiens c’est Aquae Convenarum qui pourrait être l’appellation de la ville). Il semblerait que la ville romaine ait été détruite par un tremblement de terre et temporairement abandonnée. Se reconstituant lentement, elle dut de nouveau être délaissée à cause d’une épidémie de peste en 580.

 

Bagnères de Bigorre revit et se développe véritablement à partir du XIIe s quand le Comte de Bigorre accorde aux habitants une charte de droits et de franchise. Bien qu’on ignore comment la ville désertée s’est si bien reconstituée pendant les siècles précédents, en 1313, on compte 800 foyers, l’équivalent de la ville de Tarbes, capitale du Comté.

À cette époque, la ville est partagé entre 4 bourgs entourés de muraille, chacun ayant ses activités agricoles sur un territoire défini: ceux du Bourg Vieux travaillent sur le vallon de
Salut et le hameau de Bouyaous (actuellement rue Georges Lassalle), ceux du Bourg Neuf au
quartier du Pouey et à Lesponne, ceux du Bourg de la Font aux Vigneaux et sur la plaine à
l’est du pont de Pierre et enfin, les habitants des Caoutérès exploitent les terres du pont
d’Arras et du hameau de Sarraméa. Quant à l’Adour, détourné par un canal, fait prospérer les moulins. L’artisanat qui en découle sert à la forge, au tannage des cuirs et à moudre les blés.

Deux ordres religieux se sont installés dans les bourgs au XIIe s: les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, faisant usage des eaux chaudes pour assumer leur rôle hospitalier et les dominicains à vocation spirituelle, qui veille sur la foi des habitants. De nombreuses églises ou chapelles sont construites: l’église paroissiale de Bagnères, l’église Saint-Martin (sis sur l’ancien temple de Diane), l’église Saint-Barthélémy (chapelle de l’hôpital-hospice ) l’église Saint-Roch, édifiée pour conjurer la peste ou l’église Saint-Blaise.

camping bagneres de bigorre

Bagnères est alors une ville prospère dont le développement sera stoppé par une épidémie de peste (1348 et 1361) et par la guerre de 100 ans qui verra la victoire des anglais en 1360. Bagnères de Bigorre devient donc possession anglaise et en 1327, Henri de Trastamare, allié du roi de France rançonne la ville et la met à sac qui perd alors deux tiers de sa population. Après cet épisode difficile, une autre vague destructrice s’abat sur la cité: la guerre de religion.

Jeannne d’Albret, comtesse de Bigorre embrasse la foi protestante et essaye de convertir les Bagnérais mais ceux ci gardent leur engagement catholique. L’embrasement du pays entier contre l’hérésie protestante est lancée et il faudra attendre l’Edit de Nantes, pour revenir à une terre pacifiée, terre que Henri IV, rattachera au Royaume de France en 1606.

La ville après les guerres de religion, est dévastée et la famine régnante favorise le retour de la peste en 1588, 1628, 1653 et 1654, sans oublier un tremblement de terre mémorable en juin 1660 qui dura trois semaines, détruisant la majorité des habitations et tarissant temporairement les thermes.

La ville est reconstruite avec des pierres de la carrière de Salut dont la particularité est de se transformer en marbre en vieillissant, ce qui donne à Bagnères son architecture caractéristique.

À partir de 1660, sous la Renaissance, les thermes se développe et Bagnères devient une ville d’eaux avec 25 établissements dont celui de « Vaux Hall », ancêtre du casino, où on peut jouer et danser.

Pendant la période de la Révolution, la ville accueille un certain nombre de modérés suspectés par les républicains, prêts à passer la frontière. Le pays ensanglanté par les guerres recevra de nombreux blessés et l’hospice Saint-Barthélémy, l’hospice des Capucins de Médous, les maisons d’Uzer et de Lanzac se transforment en hôpitaux militaires

Bagnères de Bigorre, une ville thermale

Aujourd’hui, Bagnère de Bigorre a gardé sa fonction curative en redéployant fortement sas activités autour des thermes, ouvrant un nouveau centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle d’importance régionale, d’une grande maison de retraite et d’une maison de repos médicalisée. Mais Bagnères tournée de plus en plus vers le tourisme, a favorisé l’implantation du centre thermoludique Aquensis, dédiée au bien-être et à la forme.

La volonté de développer la ville a vu également la création la conservation de
l’environnement et du patrimoine a abouti à la création du Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) puis du Conservatoire botanique pyrénéen.
Ces institutions sont installées, avec le Muséum d’histoire naturelle, au vallon de Salut.

Les monuments remarquables à visiter:

– L’église Saint Vincent du XIVe s avec son porche plein cintre de type Renaissance

– La Tour des Jacobins, beffroi carré de type gothique flamboyant sur les deux premiers étages pour finir en octogone.

– L’ancienne église Saint Jean avec son prestigieux portique

– La Maison d’Uzer avec ses façades, sa toiture et son décor intérieur préservé.

– La rue du Vieux Moulin avec l’Ancienne Maison Jeanne d’Albret.

Enfin les Grands Thermes caractérisés par une architecture classique du XIXe s, servi par l’utilisation de nobles matériaux dont le marbre des Pyrénées qui a d’ailleurs son musée.
De belles promenades pour apprécier la ville:
– La promenade dite « les allées de Maintenon »
– L’ensemble formé par le Vieux Bagnères
– Le vallon de Salut avec les allées Dramatiques

Réservez votre emplacement dans votre camping près de Bagnières de Bigorre