Votre havre de paix
au coeur des Pyrénées

Les  4 cols mythiques du tour de France dans les Pyrénées

La route des cols qui relient la Méditerranée à l’Atlantique est une excursion touristique qui se fait en voiture dans toute sa longueur avec quelques étapes. Mais elle peut se faire également par portion à partir de votre camping le Ruisseau, situé idéalement pour franchir ces cols mythiques.

Pour les amateurs de cyclotourisme, nous avons dressé la particularité des cols des Hautes Pyrénées, versants ouest et est afin de vous guider dans vos échappées, à l’image des champions du tour de France, qui ont si souvent grimper ces cols.

Les 5 randonnées cyclotouristiques des Hautes Pyrénées

LE COL DE PEYRESOURDE

Col Peyresourde-camping Gouaux

Anthospace [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]

Le col de Peyresourde relie la vallée de Louron à la Haute Garonne. Une série d’authentiques petits villages de montagne ponctuent son parcours. Ce large col large offre une vue panoramique époustoufflante sur les monts et vallées environnants. Arrivé au sommet, vous pourrez faire une pause dans une crêperie-bar à l’ambiance chaleureuse de juin à octobre.

Pour les cyclistes : Le col de Peyresourde est régulièrement inscrit au programme du Tour de France.

L’ascension par le versant Est se fait à partir de Bagnères de Luchon. Dès la sortie de la ville, la pente s’accentue : Longueur : 14.3km – Dénivelé : 950m (altitude départ : 625m – altitude arrivée : 1569m) – moyen : 6.6% – maximal : 8.5%
L’Ascension par le versant Ouest est à partir d’Arreau. L’accentuation de la pente commence à partir du village d’Estarvielle, dans la vallée du Louron. Longueur : 18.7km – Dénivelé : 860m (altitude départ : 705m – altitude arrivée : 1569m) – moyen : 7% maximal : 9.5

Pour davantage de renseignements :
L’office de tourisme de la vallée du Louron

LE COL D’ASPIN

Col Aspin-camping du ruisseau

JLPC [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]

Reliant la vallée de Campan à la vallée d’Aure, ce col est un des derniers cols routiers réalisés. Il a été au programme du Tour de France 74 foisDans une séance de l’assemblée législative, Achille Jubinal , député des Hautes Pyrénées s’exclamait  en  1868 : « il y a cinq ou six ans, on ne traversait le col d’Aspin  qu’à cheval. Maintenant, grâce à l’Empereur, qui a eu personnellement l’idée des routes thermales, nous passons au col de la Torte et au col d’Aspin   à 1 800 mètres au-dessus du niveau de la mer ; à Tourmalet   ainsi qu’au col de la Peyresourde qui descend par Luchon, nous passons à 2 000 mètres d’altitude avec des voitures à quatre chevaux, aussi facilement que vous traversez en Daumont la place de la Concorde (rires). Pourquoi donc un chemin de fer ne pénétrerait-il pas là où vont à présent les voitures ?

La particularité de ce versant du col d’Aspin est la présence de feuillus au bord de la route à intervalles irrégulières, dans une montée en lacets à travers les prairies bucoliques.

L’ascension du versant est, plus brève et plus ardue que par l’ouest, se fait à la sortie de Arreau. Longueur : 12.5km – Dénivelé : 790m (altitude départ : 705m – altitude arrivée : 1489m) – moyen : 6.5% – maximal : 9.5%

L’ascension par le versant ouest, est à partir de Bagnères de Bigorre Longueur : 12.5km – Dénivelé : 934m (altitude départ : 555m – altitude arrivée : 1489m) – moyen : 3.8% – maximal : 7.5%

Pour davantage de renseignements :
L’office de tourisme de Saint-Lary

LE COL DU TOURMALET

col tourmalet-camping le ruisseau

Anthospace [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]

Avec 2 115 m, c’est le col routier le plus haut des Pyrénées. Il est dominé par deux pics : le fameux Pic du midi et le pic d’Espade. Il fait le lien entre le Gave de Pau à l’ouest et la vallée de l’Adour à l’est. Le col du Tourmalet fait partie de la « légende du Tour ».
Ce col a été franchi en 1088 par Beatrix 1ère de Bigorre pour percevoir les impôts de Barèges en 1088. Puis au XVIIè siècle, il a vu passer les têtes de la noblesse française qui allaient prendre les eaux à Barèges. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il fut aménagé dès 1688 pour devenir une route en 1730. Mais il faut attendre la route thermale commandée par Napoléon III et réalisée en 1864 pour que le passage s’effectue en toute sécurité.Il est en général ouvert de juin à novembre.
L’été, le Tourmalet voit passer beaucoup d’adeptes de la petite reine et l’hiver, les deux versants deviennent le royaume des skieurs (le Grand Tourmalet).
L’ascension par le versant Est, à partir de Campan Une montée toute en longueur. – Longueur : 22.5km – Dénivelé : 1268m (altitude départ : 660m – altitude arrivée: 2115m) –  moyen: 6% –  maximal : 9%
L’ascension par le versant Ouest, à partir de Luz-Saint-Sauveur – Longueur : 19km – Dénivelée: 1404m (altitude départ: 711m – altitude arrivée: 2115m) – moyen: 7.4% – maximal : 10.2%
L’ascension par le versant Est, à partir de Campan. Longueur : 22.5km – Dénivelé : 1268m (altitude départ: 660m – altitude arrivée: 2115m) – moyen: 6% – maximal: 9%

Pour davantage de renseignements :
L’office de tourisme du Grand Tourmalet

LE COL DU SOULOR

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b0/Pic_de_Gabizos_col_du_Soulor.jpg

S’élevant à 1474 mètres, ce col relie la vallée d’arrenzs de celle de l’Ouzom dans les hautes Pyrénées. C’est un des sites touristiques majeurs de la station des sports d’hiver du Val d’Azun puisqu’il a été aménagé pour la pratique d’activités nordiques : ski de fond- raquette-chien de traineaux- luge et bien sûr l’été des randonnées. Point de départ de nombreuses balades réalisables en une demi-journée, et d’une descente en tyrolienne de 300 m de long, le col du Soulor a un caractère familial et accessible toute l’année.

L’ascension par le versant Est, se fait à partir d’Argelès-Gazost. Longueur : 19.4km – Dénivelé : 1019m (altitude départ : 463m – altitude arrivée : 1474m) – moyen : 5.2% – maximal : 8.5%

L’ascension par le versant Ouest, est à partir de Laruns et via le Col d’Aubisque. – Longueur : 28.4km – Dénivelé : 1180m (altitude départ : 525m – altitude col d’Aubisque : 1709m – Altitude arrivée : 1474m) -moyen: 7.9% – maximal: 10%

 Pour davantage de renseignements :

L’office de tourisme d’Argelès-Gazost
L’office de tourisme du Val d’Azun

LE SENTIER D’INTERPRETATION DU REFUGE DE SOULA

Pour finir, cette balade cyclotouristique ou pédestre qui vaut le détour sans pour autant franchir de col ! mais dont le but est la montée au refuge de la Soula.C’est le sentier d’interprétation de la Haute vallée du Louron, qui surplombe les magnifiques gorges de Clarabide. Cette balade traverse un espace préservé pour la faune et la flore. C’est un « bain de nature » qui sans aucun doute vous ressourcera d’une énergie renouvelée.

Pour grimper en vélo, à partir du camping le ruisseau, prendre direction de Couartaou (4km) et rejoindre le D725 jusqu’à Pont du Prat.

La durée est de 3h aller/retour
Alt mini : 1 260 m – Alt maxi : 1 760 m
Dénivelé : 450 m – Niveau facile à modéré
Départ : parking du Pont du Prat (indiqué à partir de Loudenvielle).

Télécharger la fiche du circuit

Profitez de votre séjour au camping du Ruisseau pour parcourir la route des cols. Réservez votre hébergement, un mobilhome, un chalet ou un emplacement au camping de Ruisseau de Gouaux, dans la vallée de Saint Lary Soulan