Votre havre de paix
au coeur des Pyrénées

Les  4 cols mythiques du tour de France dans les Pyrénées

La route des cols qui relient la Méditerranée à l’Atlantique est une excursion touristique qui se fait en voiture dans toute sa longueur avec quelques étapes. Mais elle peut se faire également par portion à partir de votre camping le Ruisseau, situé idéalement pour franchir ces cols mythiques.

Pour les amateurs de cyclotourisme, nous avons dressé la particularité des cols des Hautes Pyrénées, versants ouest et est afin de vous guider dans vos échappées, à l’image des champions du tour de France, qui ont si souvent grimper ces cols.

Les 5 randonnées cyclotouristiques des Hautes Pyrénées

LE COL DE PEYRESOURDE

Col Peyresourde-camping Gouaux

Anthospace [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]

Le col de Peyresourde relie la vallée de Louron à la Haute Garonne. Une série d’authentiques petits villages de montagne ponctuent son parcours. Ce large col large offre une vue panoramique époustoufflante sur les monts et vallées environnants. Arrivé au sommet, vous pourrez faire une pause dans une crêperie-bar à l’ambiance chaleureuse de juin à octobre.

Pour les cyclistes : Le col de Peyresourde est régulièrement inscrit au programme du Tour de France.

L’ascension par le versant Est se fait à partir de Bagnères de Luchon. Dès la sortie de la ville, la pente s’accentue : Longueur : 14.3km – Dénivelé : 950m (altitude départ : 625m – altitude arrivée : 1569m) – moyen : 6.6% – maximal : 8.5%
L’Ascension par le versant Ouest est à partir d’Arreau. L’accentuation de la pente commence à partir du village d’Estarvielle, dans la vallée du Louron. Longueur : 18.7km – Dénivelé : 860m (altitude départ : 705m – altitude arrivée : 1569m) – moyen : 7% maximal : 9.5

Pour davantage de renseignements :
L’office de tourisme de la vallée du Louron

LE COL D’ASPIN

Col Aspin-camping du ruisseau

JLPC [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]

Reliant la vallée de Campan à la vallée d’Aure, ce col est un des derniers cols routiers réalisés. Il a été au programme du Tour de France 74 foisDans une séance de l’assemblée législative, Achille Jubinal , député des Hautes Pyrénées s’exclamait  en  1868 : « il y a cinq ou six ans, on ne traversait le col d’Aspin  qu’à cheval. Maintenant, grâce à l’Empereur, qui a eu personnellement l’idée des routes thermales, nous passons au col de la Torte et au col d’Aspin   à 1 800 mètres au-dessus du niveau de la mer ; à Tourmalet   ainsi qu’au col de la Peyresourde qui descend par Luchon, nous passons à 2 000 mètres d’altitude avec des voitures à quatre chevaux, aussi facilement que vous traversez en Daumont la place de la Concorde (rires). Pourquoi donc un chemin de fer ne pénétrerait-il pas là où vont à présent les voitures ?

La particularité de ce versant du col d’Aspin est la présence de feuillus au bord de la route à intervalles irrégulières, dans une montée en lacets à travers les prairies bucoliques.

L’ascension du versant est, plus brève et plus ardue que par l’ouest, se fait à la sortie de Arreau. Longueur : 12.5km – Dénivelé : 790m (altitude départ : 705m – altitude arrivée : 1489m) – moyen : 6.5% – maximal : 9.5%

L’ascension par le versant ouest, est à partir de Bagnères de Bigorre Longueur : 12.5km – Dénivelé : 934m (altitude départ : 555m – altitude arrivée : 1489m) – moyen : 3.8% – maximal : 7.5%

Pour davantage de renseignements :
L’office de tourisme de Saint-Lary

LE COL DU TOURMALET

col tourmalet-camping le ruisseau

Anthospace [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]

Avec 2 115 m, c’est le col routier le plus haut des Pyrénées. Il est dominé par deux pics : le fameux Pic du midi et le pic d’Espade. Il fait le lien entre le Gave de Pau à l’ouest et la vallée de l’Adour à l’est. Le col du Tourmalet fait partie de la « légende du Tour ».
Ce col a été franchi en 1088 par Beatrix 1ère de Bigorre pour percevoir les impôts de Barèges en 1088. Puis au XVIIè siècle, il a vu passer les têtes de la noblesse française qui allaient prendre les eaux à Barèges. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il fut aménagé dès 1688 pour devenir une route en 1730. Mais il faut attendre la route thermale commandée par Napoléon III et réalisée en 1864 pour que le passage s’effectue en toute sécurité.Il est en général ouvert de juin à novembre.
L’été, le Tourmalet voit passer beaucoup d’adeptes de la petite reine et l’hiver, les deux versants deviennent le royaume des skieurs (le Grand Tourmalet).
L’ascension par le versant Est, à partir de Campan Une montée toute en longueur. – Longueur : 22.5km – Dénivelé : 1268m (altitude départ : 660m – altitude arrivée: 2115m) –  moyen: 6% –  maximal : 9%
L’ascension par le versant Ouest, à partir de Luz-Saint-Sauveur – Longueur : 19km – Dénivelée: 1404m (altitude départ: 711m – altitude arrivée: 2115m) – moyen: 7.4% – maximal : 10.2%
L’ascension par le versant Est, à partir de Campan. Longueur : 22.5km – Dénivelé : 1268m (altitude départ: 660m – altitude arrivée: 2115m) – moyen: 6% – maximal: 9%

Pour davantage de renseignements :
L’office de tourisme du Grand Tourmalet

LE COL DU SOULOR

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b0/Pic_de_Gabizos_col_du_Soulor.jpg

S’élevant à 1474 mètres, ce col relie la vallée d’arrenzs de celle de l’Ouzom dans les hautes Pyrénées. C’est un des sites touristiques majeurs de la station des sports d’hiver du Val d’Azun puisqu’il a été aménagé pour la pratique d’activités nordiques : ski de fond- raquette-chien de traineaux- luge et bien sûr l’été des randonnées. Point de départ de nombreuses balades réalisables en une demi-journée, et d’une descente en tyrolienne de 300 m de long, le col du Soulor a un caractère familial et accessible toute l’année.

L’ascension par le versant Est, se fait à partir d’Argelès-Gazost. Longueur : 19.4km – Dénivelé : 1019m (altitude départ : 463m – altitude arrivée : 1474m) – moyen : 5.2% – maximal : 8.5%

L’ascension par le versant Ouest, est à partir de Laruns et via le Col d’Aubisque. – Longueur : 28.4km – Dénivelé : 1180m (altitude départ : 525m – altitude col d’Aubisque : 1709m – Altitude arrivée : 1474m) -moyen: 7.9% – maximal: 10%

 Pour davantage de renseignements :

L’office de tourisme d’Argelès-Gazost
L’office de tourisme du Val d’Azun

LE SENTIER D’INTERPRETATION DU REFUGE DE SOULA

Pour finir, cette balade cyclotouristique ou pédestre qui vaut le détour sans pour autant franchir de col ! mais dont le but est la montée au refuge de la Soula.C’est le sentier d’interprétation de la Haute vallée du Louron, qui surplombe les magnifiques gorges de Clarabide. Cette balade traverse un espace préservé pour la faune et la flore. C’est un « bain de nature » qui sans aucun doute vous ressourcera d’une énergie renouvelée.

Pour grimper en vélo, à partir du camping le ruisseau, prendre direction de Couartaou (4km) et rejoindre le D725 jusqu’à Pont du Prat.

La durée est de 3h aller/retour
Alt mini : 1 260 m – Alt maxi : 1 760 m
Dénivelé : 450 m – Niveau facile à modéré
Départ : parking du Pont du Prat (indiqué à partir de Loudenvielle).

Télécharger la fiche du circuit

Profitez de votre séjour au camping du Ruisseau pour parcourir la route des cols. Réservez votre hébergement, un mobilhome, un chalet ou un emplacement au camping de Ruisseau de Gouaux, dans la vallée de Saint Lary Soulan

 

 

LE MEILLEUR DES  HAUTES-PYRÉNÉES

 

Les 5 thématiques de votre séjour dans les Hautes Pyrénées

 

Bienvenue dans le département des Hautes-Pyrénées en séjournant au camping le Ruisseau à Gouaux qui vous offre des sensations toujours renouvelées liées aux paysages magnifiques, à l’omniprésence de la nature et à ses authentiques traditions. Venez visiter les grands sites Pyrénéens mondialement connus comme Lourdes, le pic du midi ou encore le cirque de Gavarnie, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Venez goûter la tranquillité des vallées, vivre les parcours de nos rivières, admirer les panoramas de nos montagnes exceptionnelles, vibrer d’émotions en découvrant au détour d’un chemin un lac, une église et d’autres trésors du passé. Voici un concentré de ce que peut vous offrir les Hautes Pyrénées.

hautes pyrénées

Le tourisme est le premier secteur économique des hautes Pyrénées, grâce à la chaîne de montagne qui constitue un atout naturel, culturel, sportif majeur.

Le parc national des Pyrénées se situe à cheval entre le département des hautes Pyrénées et des Pyrénées atlantiques. Il couvre une superficie de 2520 km2 et son cœur, principalement autour du massif de Vignemale est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des paysages naturels et culturels.

Les Pyrénées comptent également onze parcs naturels régionaux, (français, espagnols et en Andorre) et vingt réserves naturelles. C’est dire combien cette chaîne de montagne revêt une grande importance pour la protection et la préservation de la faune et de la flore et la conservation des espaces culturels. À elle seule, la réserve naturelle régionale du massif du Pibeste-Aoulhet comprend l’observatoire du Pic du Midi de Bigorre, le pont d’Espagne, les grottes de Bétharram ou encore le cirque glaciaire de Gavarnie, classé au patrimoine mondial de l’humanité. Dans l’ensemble de ces sites, on peut pratiquer des sports liés à la nature (randonnée, escalade, spéléologie, alpinisme, cyclisme, ski alpin et de fond et la liste est encore longue !)

 

Les hautes Pyrénées: des espaces naturels propices à la randonnée pédestre ou cycliste

 

Les principales vallées bénéficiant de la renommée des parcs nationaux ou régionaux sont : le val d’Azun, la vallée de Luz, la Vallée des gaves, la vallée de Cauterets, la vallée d’Aure et le massif de Néouvielle que traversent de très nombreux chemins de randonnées dont les principaux :

  • Le Chemin de la vallée d’Aure
  • Le GR10
  • Le GR782
  • Le chemin de Haute randonnée pyrénéenne.

Le parc National comprend outre le cirque de Gavarnie, les cirques glaciaires de Troumouse et d’Estaubé ainsi que de très nombreux lacs propices aux balades ou randonnées tels que :

Le lac de Lourdes, le lac de Gaube, le lac d’Estaing, le lac de Suyen, le lac d’Orédon, le lac de Cap-de-Long ou encore le lac de l’Oule.

 

La route des cols

Les Pyrénées chaque année sont le théâtre d’ascensions mémorables lors du Tour de France. La route des cols offre de nombreuses occasions de s’offrir paysages et belvédères exceptionnels et pour les plus courageux des parcours sportifs de bon niveau. En fait, cette route peut être parcouru au choix : en voiture, en moto, en vélo, à pied même…

La route des cols qui relie l’Atlantique à la Méditerranée est balisée et permet de traverser grâce aux cols mythiques (Soulor,Tourmalet, Peyresourde ou encore Aspin) l’ensemble de la chaîne pyrénéenne.

 

Les sites historiques et géologiques des hautes Pyrénées

Le massif karstique exceptionnel de Saint-Pé-de Bigorre est le site idéal pour pratiquer la spéléologie, accompagné de guides professionnels. En effet, 1580 cavités ont été recencées aujourd’hui dont le célèbre réseau de Betharram, le Puts de tachout, le gouffre du Quéou et la perte de Yerse sont les plus spectaculaires.

 

Par ailleurs, d’autres sites géologiques méritent le détour même s’ils sont très fréquentés en période estivale : Le gouffre d’Esparros, de Labastide, de Lourdes, de Medous, de Troubat, de Gargas et du Noisetier.

Quant aux sites préhistoriques, La grotte de Gargas est un des plus bels exemples de grotte ornée d’Europe datant du paléolithique supérieur. L’espace préhistorique de Labastide témoigne quant à lui d’un passé datant du magdalénien grâce à des vestiges retrouvés sur place.

Autour de Lourdes, il existe de nombreux emplacements où subsistent des menhirs ou dolmens :

Menhirs : 

Calhaou de Nageou à Agos-Vidalos – Bayle à Arras en Lavedan- Soulor à Arrens-marsous- Peyre Hicadé à Bartrès – Menhir de Bordères Louron- Menhir de Lézignan-

Dolmen :

La cabane aux loups à Barèges – Pouey Mayou à Bartrès – Le dolmen de Bize –

 

Par ailleurs, de nombreux sites témoignent de la richesse patrimoniale gallo-romaine des Hautes Pyrénées. Ainsi, un sentier archéologique à Saint-Lézer  permet de découvrir les ruines du castrum Bigorra, une ancienne motte castrale, à l’emplacement de l’ancienne  capitale des Biguerres, peuple  de la Haute Valée de l’Adour, avant la montée de Tarbes au début du Moyen Âge.

De même, la Mosaïque au dieu Océan du domaine de Saint-Girons, présenté dans l’espace muséographique à Montbourget illustre bien l’importance de l’occupation gallo-romaine de la région. À Tarbes, au quartier de l’Ormeau, les ruines d’une villa antique, mises au jour au milieu des années 1980, sont accessibles au public.

Le patrimoine religieux est également très riche avec l’abbaye de Saint-Sever-de-Rustan, l’abbaye de l’Escaladieu, l’abbaye de Saint-Savin-en-Lavedan, l’église fortifiée des Templiers à Luz-Saint-Sauveur, le château de Lourdes, le château de Mauvezin, le château de Beaucens, Arreau, ancienne capitale des Quatre-Vallées, ou les bastides comme Trie-sur-Baïse ou Tournay sont des lieux touristiques remarquables pour leur architecture médiévale.

Ne pas rater les sept églises romanes de la vallée du Louron dont les fresques intérieures peintes ont été conservées grâce à l’isolement de la vallée. Elles ont échappé aux destructions lors des guerres de religion et de la révolution.

Enfin, de nombreuses tours de guet des XIIè et XIIIè siècle sont posés le paysage à (Agos-Vidalos, Avezac-Prat-Lahitte, Héchettes pour les mieux conservées.

 

Le thermalisme en hautes pyrénées

 

Le thermalisme et la balnéothérapie sont le fer de lance de l’attractivité des villes thermales des Hautes Pyrénées telles que Saint-Lary-Soulan, Luz-Saint-Sauveur, Cauterets, Capvern, Barèges, Bagnères-de-Bigorre et Argelès-Gazost.  Après le ski en hiver ou la randonnée au printemps et en été, ces activités augmentent la fréquentation des stations et des villes d’autant que les espaces dédiés à la balnéothérapie ont su s’adapter aux nouvelles exigences qualité des établissements de bien-être.

Voies respiratoires, rhumatismes sont les deux pathologies principales soignées dans les Hautes Pyrénées. Luz-Saint-Sauveur est spécialisée dans le Phlébologie, gynécologie, tandis que Capvern soigne les maladies digestives et les affections urinaires ; enfin Bagnères de Bigorre prend en charge les affections psychosomatiques.

 

Les réserves et parcs animaliers

 

Dans ces montagnes où liberté riment avec grands espaces, des parcs ont été aménagés pour que le visiteur puisse à loisirs observer les animaux originaires des Pyrénées. C’est le cas du parc animalier des Pyrénées à Argelès-Gazost qui abrite entre autres des ours, des izards, des loups. Il faut également citer le donjon des aigles installé dans le château de Beaucens qui regroupe de nombreux rapaces ; Le parc aux rapaces à Saint-Lanne ou encore Les aigles d’Aure à Arreau. Cela bien n’empêche pas lors de vos randonnées de voir aussi les célèbres marmottes !

Réservez dès maintenant votre location dans les Hautes Pyrénéees ou un emplacement de camping durant vos randonnées dans les Pyrénées au camping le Ruisseau.

Luz-Saint-Sauveur village remarquable des Pyrénées

Le patrimoine de Luz-Saint-Sauveur

A 65 km de votre camping, u carrefour de plusieurs vallées, le village de Luz-Saint-Sauveur représente une visite incontournable de la région.

Principalement, la ville est connue pour son église templière construite entre le XII et XIIIe siècle selon un texte gravé sur le porche. Ce n’est qu’au XIVe s que les Hospitaliers de l’ordre Saint- Jean de Jérusalem deviennent propriétaires de cette église grâce à un leg de la famille André.

Afin de protéger les habitants de Luz des nombreux raids des bandits espagnols, notamment les « miquelets ». Les moines guerriers édifient des remparts autour de l’église composés de remparts crénelés formant un polygone de 14 côtés. En ce temps là, un large fossé cernait l’église. Un pont levis permettait de le franchir. La nef et le chevet sont alors surélevés pour faire un chemin de ronde. La chapelle de la Vierge a sans doute été fondée entre 1420 et 1444. Puis vers 1650, pour attirer la clémence de Dieu sur le village atteint de peste noire, il fut construit la chapelle Notre-Dame-de-la-Pitié à l’intérieur de l’enceinte fortifiée. L’ordre de Malte succède aux hospitaliers en 1736. Enfin en 1865, une porte est percée afin de faciliter l’entrée dans l’église et en 1876, on utilise le clocher comme prison.

Tourisme Pyrénées

Père Igor [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)] https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6a/Luz-Saint-Sauveur_%C3%A9glise_Templiers_chevet.JPG

Cette église fut le premier bâtiment classé au titre des monuments historiques dans le département des Hautes-Pyrénées.
On peut y admirer le maître-autel en bois doré, la chaire, une pieta polychrome.

Les vestiges de l’Empereur Napoléon III

Napoléon III adorait les Pyrénées où il séjournait souvent en compagnie de sa femme l’impératrice Eugénie pour faire des cures.

La chapelle Solférino

La chapelle Solférino est à voir avec sa drôle de tour byzantine. C’est Napoléon III qui ordonna sa construction en 1859 sur les ruines de la chapelle Saint-Pierre, authentique édifice datant de l’évangélisation de la région par Saint Jacques.

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/07/Luz_Saint-Sauveur-Chapelle_Solf%C3%A9rino.JPG Père Igor [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]

Le pont Napoléon

La grande idée de napoléon fut de relier les deux rives du Gave de Gavarnie par un pont en pierre d’une seule arche. C’est M. Bruniquel ingénieur des Ponts et Chaussées, prestigieux ordre fondé par Napoléon 1er qui fut en charge des travaux. Ceux-ci durèrent 2 ans. Le pont était achevé en 1861 et l’empereur viendra contempler l’oeuvre en 1863. D’une longueur de 68 mètres, son tablier est à 63 m au-dessus du gave.

Jean-Christophe BENOIST [CC BY 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0)]https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/01/Luz-Saint-Sauveur_pont_Napol%C3%A9on.JPG

À l’extrémité du pont, on peut voir une colonne de douze mètres de hauteur érigée en hommage à l’Empereur . La colonne est composée de 14 anneaux de pierre de lourdes et surmontée d’un aigle monumental sorti des ateliers de la marbrerie de Bagnères. On peut y lire :

« A leurs Majestés impériales Napoléon III et l’Impératrice Eugénie, les habitants de LUZ St SAUVEUR reconnaissants ».

 

Profitez de votre séjour au camping le ruisseau à Gouaux pour faire cette excursion d’une journée au pays de Luz-Saint-Sauveur

TARBES, la belle provinciale d’Occitanie

À une petite heure de votre camping le Ruisseau, la ville de Tarbes, antique cité du Piémont pyrénéen, en occitanie vous attend pour un superbe marché de Noël…et bien sûr pendant toute la période estivale.

Marche de noel-Tarbes

Tarbes, préfecture des Hautes-Pyrénées, est une belle ville provinciale qui réjouit le regard par de beaux édifices classiques et de magnifiques places agrémentées de fontaines.

En effet, cette ville compte 7 fontaines remarquables qui donnent un cachet particulier à la ville.

LA FONTAINE DES IV VALLEES
Place Marcedieu

L’édification de cette fontaine est née des dernières volontés de Mme Félicité Duvignau, qui désirait par son legs, contribuer à la construction de deux fontaines sur la place Marcadieu.

Fontaine grandiose érigée sur 4 étages : Au sommet le groupe de l’Aurore avec une femme nue et l’isard dressé sur ses pattes arrières qui l’accompagne. Au-dessous le groupe des Torrents : L’Adour et l’Echez, Le Bastan, l’Arros, la Neste puis le Gave, sculpté en roche de Lorraine, choisie pour son grain grossier. Plus bas, trois animaux représentatifs de la faune de nos montagnes. L’aigle, le loup et l’ours en bronze. Enfin, les personnifications des vallées d’Argelès, de Bagnères, d’Aure et de la plaine de Tarbes.

LA FONTAINE MONTAUT

Place Mercadieu
Ce fut la première fontaine érigée à Tarbes, grâce à un legs fait par Pierre Montaut. À l’origine, elle occupe le centre géométrique de la place Marcadieu. Très sobre, entièrement réalisée en pierre de Lourdes, elle se compose d’une colonne architecturée émergeant d’un socle massif baigné par un bassin circulaire rempli par des jets personnifiés de mufles et de lions.

LA SOURCE D’AMOUR

Place Mercadieu

Le groupe représente deux personnages. La femme nue, personnification de la source, tient de ses deux mains et dans un geste gracieux, une jarre d’où s’écoule de l’eau. Un Amour ailé, sous les traits d’un jeune adolescent, se tient à genoux aux pieds de la Source.

LA FONTAINE DE L’INONDATION

Place de la Courte-Boule

Représentation très réaliste du fléau de l’inondation. L’eau monte et les malheureux sinistrés se hissent à force de bras sur un rocher qui est leur dernier refuge et leur dernier espoir.

LES FONTAINES DE VERDUN

Place de Verdun

Constituée d’une boule de granit poli de 1,5 tonne, soutenue par un film d’eau sous pression, cette fontaine est très spectaculaire

LA FONTAINE PLACE SAINT JEAN

Place Saint-Jean

En marbre de Payolle représente l’apôtre Saint Jean

LA FONTAINE DE LA GESPE

Place André Guerlin

La dernière née des fontaines tarbaises, elle en marbre d’Arudy et son thème rend hommage à l’interaction de la ville avec l’eau.

 Tarbes pleine de poésie qui dévoile sa légende.

La légende veut que la reine d’Ethiopie Tarbis, proposa son amour à Moïse qui le refusa. Désespérée de chagrin, elle quitta son trône et partit loin des yeux du monde cacher son affliction. Après bien des épopées, elle parvint en Bigorre et édifia au bord de la rivière Adour sa demeure et fonda la ville de Tarbes… et sa sœur, fit de même sur les bords du Gave pour bâtir Lourdes.

Une visite de la ville de Tarbes

Outre le circuit des fontaines, le parcours commence Place de Verdun, au cœur de la ville où s’affichent de nombreuses terrasses de café pour bénéficier d’un rafraîchissement au soleil.

Prenez au nord vers la rue Massey pour déboucher sur le jardin Massey du même nom. Ce tarbais a lui aussi fait don à la ville de ce jardin qu’il s’était aménagé mais qui n’était pas achevé quand il mourut. Aujourd’hui, canards et paons gravitent dans cet espace vert, agrémenté d’arbres d’essences très variées. En continuant au nord, sur l’artère Achille Jubunal, se trouve le Musée Massey où sont regroupés des documents et objets relatifs aux hussards.

Crédit Florent Pecassou

Revenez par la rue André Fourcade pour retourner dans le centre-ville. Continuez jusqu’à la place Jean Jaurès où de dresse l’imposant hôtel de ville, de style classique du XIXe s.

Prenez la rue Braunhauban à votre droite qui est piétonne et commerçante jusqu’à retrouver la place de Verdun, que vous traverserez pour prendre la rue de l’abbé Torne. Ce quartier est le plus ancien de Tarbes avec de nombreuses maisons datant du 17 è siècle.

À votre gauche, le lycée Théophile Gautier ancien lycée impérial où le comte de Lautréamont fit sa classe. Au croisement prenez à droite, rue de la victoire pour passer devant la maison natale du Maréchal Foch avant de revenir rue de l’abbé Torne pour arriver à la place du Gal Charles de Gaulle et admirer la Cathédrale Notre dame de la Sède. Cette place très agréable vous permet d’accéder à la préfecture des Hautes Pyrénées et à l’hôpital de l’ayguerote qui présentent chacun une très belle façade.

S’il vous reste encore un peu d’énergie, retrouvez la place Mercadieu avec la très belle halle de type Baltard- la villa Bel-Air, une grande maison bourgeoise entourée d’un parc.

Tarbes détient le label villes et villages fleuris, garant d’une belle qualité de vie, label qui récompense les communes pour leur respect de l’environnement, leur qualité d’accueil des habitants et des touristes, leurs actions en faveur du patrimoine végétal et naturel et la préservation du lien social.

C’est une ville agréable à visiter qui donne une idée de la splendeur des villes provinciales de l’époque du XIXe siècle.

Puis ce sera le retour dans votre camping pour une agréable veillée dans votre chalet à Gouaux.

crédits photo: wwwtarbes.fr –

Agenda printemps-été 2019 Saint Lary-Soulan et Alentours

La commune de Saint Lary soulan offre comme chaque année un éventail de soirées musicales, d’évènements sportifs et d’animations. Profitez de votre séjour dans votre camping « le Ruisseau » pour en bénéficier après avoir goûté aux plaisirs des balades en pleine nature comme la réserve de Néouvielle, la vallée de l’Aure et du Louron …

Évènements sportifs

Tous les samedis – Bears academy

Découverte de la glisse proposée par le Snowboard Club de St Lary. Pour les enfants de moins de 7 ans
Place de la Mairie -17h à 19h

9 et 10 février – La trace d’Aure -Coupe de France de Ski Alpinisme Anciennement Trophée Philippe Ribatet

9 au 10 mars –Xtrem Freeride

Ce raid freeride multiglisses se fait en équipe de deux, sur deux jours avec un bivouac en montagne.Tout est possible: mixte,ski, snowboard…Cet évènement qui s’est ouvert il y a dix ans rassemble tous les passionnés de la glisse à Saint-Lary.


23 Mars – La Feria del Mono
Rassemblement convivial de “fanas” de monoski, snowboard et télémark
Rendez-vous 10h devant l’ESF au Pla d’Adet.
Prix de l’inscription : 10€ à l’Office de Tourisme

21 au 23 juin Saint Lary Patou trail

LE VIGNEC VERTICAL – 19h 21/06
Le concept du kilomètre vertical est simple, 1000 mètres de dénivelé positif sur la plus courte distance possible, en mois de temps possible.

LE MARATHON – 42 km – 22/06

Un superbe parcours sur un terrain varié et technique qui promet une grande et belle course.

Dimanche 23 juin 2019 : LE TOUR DES VILLAGES

7 juillet – villes de Argelès-Gazost, Bagnères-de-Bigorre et St Lary-Soulan
La cyclo-sportive « La Pyrénéene » : Elle vous fera découvrir les cols mythiques des Pyrénées centrales au travers de trois courses spéciales : Deux parcours chronométrés et un parcours cyclo sans dossard.
La 4 Vallées, épreuve marathon reliant les 3 villes par le Col du Tourmalet, avec la descente sur St lary-Soulan, le col d’Aspin, la Croix Blanche et pour finir la montée du Hautacam.
La 2 Vallées sensiblement moins difficile que la précédente, vous passez le Col du Tourmalet, Bagnères-de-Bigorre, la Croix Blanche et l’ascension ultime du Hautacam avec 120km et 3000m de dénivelé
La Cylo-Rando une épreuve libre non chronométrée dont le tracé est fixé autour d’Argelès-Gazost et sans difficulté particulière. Quarante kilomètres faciles où tous types de vélos sont autorisés dont les VAE (vélos à assistance électrique).

 20 juillet – 14 ème Étape du Tour de France entre Tarbes et le col du Tourmalet

27 juillet – 8 h 30 – Saint Lary Soulan –
Montée pédestre au plat d’Adet : course sur route. Inscriptions à partir de 7h30 Office du Tourisme

Manifestations culturelles musicales

À l’église du village de saint Lary des concerts  à 21 h

23 Mai – 13 juin – 12 septembre – 10 octobre – Jazz corde et on
25 Mai –  Chorale de Castelloubon
1 juin – « Les Polysons » un ensemble de voix Gospel et Jazz

agenda culturel ete 2018-Saint Lary Soulan

7 juin – 14 septembre – Groupe vocal « De bric et de broc »
15 juin –  Chorale « les Aryelles »
16 juin –  Zaza Pourtseladze -Violon solo.
20 juin – 27 septembre – Groupe vocal « les copains d’Abord »
22 juin –  22 septembre – Chorale « Les centaurées du Nistos. »
23 juin –  29 septembre – Robert Bernad, Ténor pyrénéen
27 juin – 5 septembre – Valery Orlov, chanteur russe
5 juillet – 20 septembre – Les chanteurs du Comminges.
6 juillet – Concert de Marie Daney.
11 juillet – 18 août –  Chorale Aurprès de vous
18 juillet – 15 septembre –  duo violon et piano
19 juillet – 6 septembre – Chorale des chanteurs du Mont Royal.
21 juillet – 8 Août – 1er Septembre Taquilé, rythmes et mélodies d’Amérique du sud.

23 au 28 juillet – Haras de Tarbes –
EQUESTRIA : est un festival consacré au spectacle équestre, qui se déroule tous les ans à Tarbes. « La Nuit des Créations »est le véritable temps fort du festival avec ses 8 représentations à 21h30 et 15h sous chapiteau.

festival equestria-tarbes

25 juillet17 Août- 13 septembre – Quatuor toulousain,  jazz New Orleans

26 juillet – Chorale du Faget d’Oloron

27 juillet –  « Les coeurs pyrénéens de Tarbes »

agenda culturel ete 2018-Saint Lary Soulan

3 août – 20h30 – Es Musicos de la villa – Musiques traditionnelles Pyrénées

4 Août – Fête franco aragonaise qui célèbre l’amitié des deux versants des Pyrénées.

9 août – Trio Passo Cansoum chansons des Pyrénées.

10 Août – Concert de « Trifaz » un groupe aux sonorités celtiques

11 août – Concert Jean-Claude Gianadda : Chanteur chrétien

17 au 25 août – Tarbes
Tarbes en Tango : Référence dans le monde du tango, ce festival s’appuie sur une programmation internationale de qualité. Tarbes vit pendant 9 jours à l’heure argentine avec une ribambelle de musiciens, artistes et danseurs qui offrent concerts et spectacles dans les rues de la ville. En soirée, le Jardin Masey, le Théâtre des Nouveautés et la Halle Marcadieu accueillent des spectacles, des concerts et des bals.

Festival tango-Tarbes

25 Août – Chorale les femmes « Les Divines »

7 septembre – Le choeur d’Alaric

Toute une programmation riche en évènements culturels et sportifs pour que votre séjour dans le camping « le ruisseau » à Saint Lary Soulan soit une réussite.

 Crédit : www.saintlary.com

Votre cure Thermale à Saint Lary Soulan

Le camping le Ruisseau à Gouaux près de Saint-Lary et la Chaine Thermale du Soleil s’associent pour vous proposer un forfait hébergement / cure thermale dans un centre réputé pour le traitement en rhumatologie et ORL / voies respiratoires. Vous avez programmé une cure ? Ne vous souciez plus de l’hébergement, nous vous proposons une formule tranquillité qui allie soins, hébergement, loisirs et découverte de la vallée d’Aure.

Notre forfait hébergement est extrêmement compétitif pour une cure de 3 semaines

crédit photo : wwwsaintlary.com

Votre camping près de Saint Lary, station thermale

 

Lors de votre séjour au camping vous serez à moins d’un quart d’heure du centre de cure.

L’établissement est alimenté par des sources aux eaux chlorurées, sodiques, riches en silice sulfurée et sulfatée. Le PH de l’eau est très légèrement alcalin. Des cures médicalisées et des mini-cures y sont proposées.

Pour réserver rendez-vous sur notre page de contact ici ou téléphonez nous au 05 62 39 95 49

 

Hébergement Saint Lary Soulan cure thermale

Crédit photo : pixabay.com

Le village d’Arreau

À seulement 5 km du camping « Le Ruisseau » à Saint-Lary, la commune d’Arreau, ancienne capitale des Quatre Vallées (comté d’Aure), est à la jonction des vallées d’Aure et celle du Louron.

Ce village est remarquable par la richesse de son patrimoine architectural.

Situé sur la voie secondaire du pèlerinage de Compostelle, Arreau est aujourd’hui connu comme étant souvent une étape des courses cyclistes les plus prestigieuses comme le Tour de France, du fait de sa localisation entre le col d’Aspin et celui de Peyresourde.

Mais c’est surtout grâce à son patrimoine civil et religieux, unique dans les Hautes Pyrénnées, qu’Arreau attire les visiteurs. En effet, ce village a toujours été un centre administratif d’importance: Siège de la judicature des Quatre-Vallées jusqu’au 16e siècle, puis siège de lieutenance jusqu’en 1789, Arreau était aussi siège d’archiprêtré.

Cela en fit une capitale économique très fréquentée avec des foires et des marchés d’importance régionale avec notamment l’artisanat drapier. Puis au XIXe s le tourisme thermal prend le relais appuyé par l’arrivée du chemin de fer en 1897.

À voir à Arreau

Le château des Nestes (ou château Camou) est une vaste bâtisse des XVII et XIXe s qui rappelle l’histoire de la vallée. Ancienne commanderie, militaire et hospitalière, édifiée sur l’enceinte clôturant le village de la Neste du Louron, il assurait la protection du sanctuaire de Saint-Exupère. Le clocheton en bois datant du XIXè s au sommet de la tour centrale servit d’observatoire astronomique familial.

Arreau village des hautes pyrénées

Arreau – château de Neste

Réservez votre hébergement de vacances au camping Le Ruisseau à Gouaux

Le château de Ségure, doté d’une tour carrée datant du XVIe s, ancien donjon du XIIe s bâti sur un roc, possédait une salle d’armes au rez-de-chaussée. Les façades sont agrémentées de croisillons de bois et d’armoiries martelées. Le dernier descendant de la famille De Ségure devint mousquetaire du roi à la veille de la Révolution et après de nombreuses batailles en Italie, au Portugal et en Bohème, finit sa vie dans les prisons espagnoles.

La maison des Lys

Cette superbe maison de style gothique date de la fin du XVIe siècle. Elle est admirablement bien conservée et présente des caractéristiques remarquables: la façade de marbre gris finement sculpté, l’encorbellement des deux étages de la maison et les colombages décorés de lys.

L’école Saint-Exupère et la chapelle du même nom

Mitoyens les deux bâtiments ne datent pas de la même époque.

L’école, dont la construction date de 1554 et qui aurait été bâti à l’emplacement de la maison natale de Saint-Exupère, est référencée comme école dès 1602. La chapelle, bâtie en remplacement du sanctuaire primitif ,quant à elle est composée d’un porche de style roman édifiée entre le X et le XIIe s et d’une nef et de son clocher du XVIe s.

La Mairie-halle

Spectaculaire, cet ensemble architectural ne date pourtant que de 1932, et fut construit en remplacement de la vieille halle en bois du XVIe s. Le choix de l’architecte fut de préserver le style des maisons auroises, à pans de bois et d’ajouter sur le toit un clocheton agrémenté d’une horloge à 3 faces.

La halle a gardé sa fonction de marché hebdomadaire tandis que l’étage est occupé par les services communaux.

Dans le coeur historique d’Arreau, la rue principale, les quartiers Saint-Exupère, du Calvaire, de la Coutellerie, de Bon Rencontre et de Garian vous pourrez voir de très nombreuses maisons datant des XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles. Parmi les belles demeures , il faut noter les principales dont les façades sont remarquables:

La maison Foch (Pic Molié) en front de Neste (ayant appartenu au grand-père du célèbre maréchal Foch);

La Maison Laguens avec des piètements de marbre rose en façade;

La Maison Ducuing-Forgue

La Maison Féraud, avec son décor exceptionnel de charpente et de menuiseries. Et bien d’autres encore: Les maisons Artigue, Cazala, Latour, Mouré…

Arreau abrite également un patrimoine religieux important:

L’église Notre-Dame avec son trésor de l’art religieux, une piéta du XVIe s.

La chapelle Saint-Michel de Garian (XIIe s)

La Chapelle Notre-Dame-du-Bon-Rencontre, chapelle des pèlerins

Ce village est d’une incroyable richesse et je vous invite fortement à le visiter lors de votre séjour dans votre camping de la vallée de l’Aure

Crédit photo :Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr) Source : Article Liste des châteaux des Hautes-Pyrénées de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_ch%C3%A2teaux_des_Hautes-Pyr%C3%A9n%C3%A9es).

Camping Arreau

Le Pic du Midi dans les Pyrénées

À une cinquantaine de km de votre camping, ne ratez pas l’exceptionnelle virée sur le Pic du Midi, le sommet des Pyrénées culminant à 2876 mètres d’altitude.

Accessible à tous grâce au téléphérique, le pic du midi est une visite incontournable pour admirer la majestueuse chaîne de montagne.

Situé près de Bagnères de Bigorre, il est connu du monde entier pour le panorama qu’il offre aux visiteurs sur le versant Franco-espagnol.

Il accueille également un observatoire astronomique dont les recherches scientifiques imposent leurs compétences depuis 135 ans. Un relais de télévision est aussi sur le Pic.

Pic du midi-camping Le Ruisseau

Pic du Midi de Bigorre – Camille Espigat

Le Pic du Midi, un site mythique des Pyrénées

Depuis toujours, le Pic du midi est la source de légendes que l’on retrouve dans les récits mythlogiques. Les Pyrénées seraient ainsi le tombeau de Pyrène, succombant à son trop grand amour pour Héraclès. Python, le serpent né de leur union gardait le tombeau. La tête de la créature serait à Gavarnie tandis que sa queue serait au Pic du midi.

Il est dit aussi que les pâtres Milharis et Béliou âgés de 999 ans, vivaient au pied de la montagne…

Mais au delà des légendes, une pointe de flèche retrouvée au col de Sensours démontre que le pic du midi était déjà fréquenté à la période néolithique.

Avec le développement des sciences au XVIIe siècle, le pic du midi devient d’un intérêt incontournable du fait de sa situation.

Les expéditions pour des observations sur le site se multiplient. François de Plantade qui étudiera en 1706 la couronne solaire d’une éclipse; Monge et d’Arcet qui mesureront la pression atmosphérique.

Le pic du midi, un site scientifique renommé

Le XIXe s est au progrès et en 1870, il est décidé la construction d’un observatoire au sommet du Pic du Midi. En 1875 commencent la construction des fondations et en 1882, les premiers locaux voient le jour.

Mais il faudra encore attendre l’année 1907 pour que le premier télescope soit installé. C’est alors un des plus grands du monde. Il permit à l’époque de démentir l’hypothèse de l’existence de canaux sur Mars. Le retentissement de la découverte offrit la reconnaissance mondiale scientifique des travaux de l’observatoire qui aujourd’hui encore est d’actualité. En effet les chercheurs scrutent le d’une grande pureté, pour débusquer, dans la galaxie, des phénomènes célestes inconnus.

L’observatoire du Pic du midi est labellisé depuis 2013 comme « Réserve internationale de ciel étoilé ». Un label décerné par l’international Dark-sky association qui garantit que le site n’a pas de pollution lumineuse.

Le Pic du Midi de l’impossible accès au téléphérique

Jusqu’au milieu du XXe s, il fallait plus de trois heures pour atteindre le Pic depuis le chemin du Tourmalet. Ayant déjà acquis une belle notoriété, une auberge était déjà installée à l’époque.

En 1952, un premier téléphérique d’une faible capacité est inauguré, au départ de La Mongie. Composé de deux tronçons, il y avait un arrêt au Taoulet. Mais le téléphérique n’était ouvert alors qu’aux seules équipes de l’Observatoire.

Avec le développement spectaculaire du tourisme des années 1990, le site du Pic du Midi rénove son accueil et décide la construction d’un nouveau téléphérique rendant accessible le sommet aux touristes.

L’ancien téléphérique est démonté avant que ne soit posé le nouveau sur le même tracé. Il est inauguré en 2000.

Partant de la station de La Mongie, le premier tronçon mesure 1781 mètres de longueur et avale un dénivelé de 560 mètres. Le deuxième tronçon est encore plus long avec 2629 m pour une pente moyenne de 21%.

Mais les amateurs de randonnée peuvent bien sûr grimper par les anciens chemins et savourer leur exploit avec bonheur, après avoir joui des merveilleux paysages pyrénéens.

Pour tous les renseignements concernant la visite

http://picdumidi.com/

Les musées du pays de la vallée d’Aure dans les Pyrénées

Dans la vallée où se trouve le camping le Ruisseau, votre camping des hautes pyrénées, au delà des ballades et des activités sportives, vous avez également la possibilité de pratiquer des activités cuturelles en Pyrénées dans la vallée d’Aure.

Le Musée de la Mine de Vielle-Aure

À Saint-Lary, venez découvrir la mine de Vieille Aure à seulement 6 kms de votre camping et vous plonger dans l’univers particulier de la mine. Ouverte en 1845, la mine de production de manganèse a accueilli nombres de mineurs jusqu’en 1920, année de son abandon. 100000tonnes de minerai était produite ici. C’est un parfait exemple des mines de montagne, celle-ci s’étend sur 320 m de galeries.

activites pyrénées

Grâce à un parcours pédagogique où une bande son vous explique le fonctionnement de la mine, vous revivez les étapes du travail entre la recherche du minerai, le creusement des galeries, la réalisation d’une voie de fer pour évacuer ensuite la manganèse avec des wagonnets. C’étaient les enfants qui principalement se chargeaient de ce travail.

Quant aux adultes, leur tâche de percer des puits intérieurs pour trouver de nouveaux filons, grâce à des pics ou à des bâtons de dynamite qui étaient mis à feu en même temps au cri de : ‘ gare à la mine ! ‘. En simulation un bruit de l’explosion est prévue lors de votre visite et le réalisme est accru grâce à des personnages en cire…

Ce haut lieu de la minéralogie est un site unique dans la région pyrénéenne.

Avec des extérieurs préservés et aménagés, la mine a été réhabilitée avec un parcours en son et lumière commenté en français, anglais et espagnol. En outre le musée expose des curiosités minéralogiques, des collections d’objets et de documents.

 

Renseignements :

Parc national des Pyrénées, D123, 65170 Vielle-Aure, France

TEL: 05.62.39.46.19

Réservez votre emplacement de camping dans la vallée de l’Aure

La Cidrerie d’Ancizan

Dans un bâtiment qui jouxte le musée de la vallée d’Aure à Ancizan, à 5 km de votre camping, vous découvrez le décor d’une ferme auroise telle qu’elle se présentait au XIXe siècle. La Cidrerie d’Ancizan est la première cidrerie artisanale bigourdane à relancer cette activité, vieille tradition pyrénéenne. Elle fabrique du Cidre sec, le Poumado.. Lors de votre visite vous apprendrez comment les abeilles participent au cycle de production en pollinisant les fleurs des pommiers grâce à des projections commentées. Des outils anciens traditionnels vous sont également présentés.

Enfin, une dégustation du jus de pomme 100 % pur jus, du cidre sec et de la liqueur de pomme anisée vous est offerte à la fin de la visite !

musee pyrennes

Renseignements:

Cidrerie d’Ancizan

Rue de l’Arbizon 65440 Ancizan

Tel: 05 62 39 97 61

 

 

 

Réservez votre location de chalet dans la vallée d’Aure à Proximité de Saint Lary soulan

 

Camping dans  la vallée d’Aure

Les grottes de Médous

A une quarantaine de kilomètres de de votre camping,  le site des grottes de Médous  près de Bagneres de Bigorre est considéré comme une des plus remarquables de la région. F. HERZOG, Spéléologue Suisse, les a d’ailleurs classées, « les troisièmes du monde ».

Des grottes  en Hautes Pyrénées qui se visitent en bateau

Ce sont sont des grottes naturelles, creusées par une rivière souterraine, constituée des eaux résurgentes de l’Adour. Elles ne présentent aucun vestige d’occupation humaine mais sont d’une beauté exceptionnelle.

 

Dès 1789, l’entrée de la grotte est connue mais n’est pas explorée en raison de l’obstruction par de l’argile de son accès. Ce n’est qu’à partir de 1948, que des spéléologues entreprennent de connaître l’origine des eaux sortant des grottes. Le site sera ouvert au public à partir de 1951, s’effectuant à bord d’une barque.

Le point de départ de la visite s’effectue le long d’un parc verdoyant bordé de magnifiques arbres, avec de très nombreux ruisseaux s’échappant d’un bassin, retenue des eaux jaillissant des cavités surplombée par un rocher.

grottes de medous

Les Grottes de Médous se partagent en deux parties : La « Galerie Sèche  » inférieure et la « Galerie des Merveilles », supérieure.

La première partie du parcours s’effectue à pied sur environ 1 km et vous permet d’appréhender un décor grandiose qui offre au regard de très nombreuses stalactites, stalagmites et excentriques, des colonnes, de larges coulées de calcite dont les formes capricieuses évoquent des draperies, des cascades, des grandes orgues et d’extraordinaires architectures.

Puis la visite se poursuite sur un parcours de 250 mètres en barque, sur l’Adour souterraine, moment inoubliable d’une rare intensité.

 

Outre l’intérêt des grottes, le site a un intérêt historique religieux

En effet, la Vierge Marie serait apparue surplombant l’entrée de la grotte en présence d’un petit berger puis en celle de la veuve Liloye. L’arrêt de l’épidémie de peste qui sévissait dans la région en fit naturellement un site dédié au culte marial et un lieu très populaire de pèlerinage.

 

Un couvent capucin fut installé, puis démoli lors de la Révolution française mais une chapelle a été implantée en 2000 à l’initiative de l’évêque de Tarbes qui permet aux pélerins de se recueillir.

Ne ratez pas cette magnifique destination lors de votre séjour, réservez dès maintenant votre hébergement ou emplacement au camping.

 

Grottes de Medous

60 Route des Cols – 65200 Aste – France – Tel : +33 (0)5 62 91 78 46

www.grottes-medous.com/